Un mois avec moi à Paris…

Que diable fais-je ici ?

Excusez-moi, mais là, je suis dans un gros CACA

with 5 comments

Quelle odieuse expression viens-je d’user ! Sauf que dans le cas présent, je crois que je ne pouvais pas mieux trouver. En effet ce soir, je comptais vous narrer les formidables expériences que j’ai vécu à travers mes covoiturages. Mais je ne le ferais pas. Du moins, je le ferais plus tard.

A l’heure actuelle, je suis plutôt mal embarqué. Mon stage se termine demain et je dois rédiger un ultime papier d’ici mon départ. Précisément, plus de 18 000 signes ! Cela ne vous parle pas ? Ouvrez donc Word puis votre outil statistique pour avoir une idée de ma présente situation.

Oui je sais, un gros dossier, cela s’anticipe. Pas la peine de m’enfoncer. Ce que je fais ici plutôt que d’écrire ? Et bien, je dirais tout simplement que… j’aiguise ma plume ! Pour être plus franc, disons que j’ai toutes les peines du monde à m’y mettre…

D’ici ma mort journalistique probable, je vous annonce que mon dernier post ne sera pas pour demain. Quelques jours dans la fraîche Bretagne vont me faire le plus grand bien et surtout me permettre de prendre de ce célèbre « recul » dont j’userais pour tirer le bilan de ce mois parisien et par la même, mettre fin à ce blog.

A tous, je vous souhaite une bonne nuit, espérant qu’elle sera aussi bonne que celle que j’aurais tant aimé passer…

++ : Il est 1h32 dans l’ordinateur quand j’apprends qu’une fusillade est survenue ce soir dans le 14ème arrondissement. A la clé, deux morts. Je regarde de plus près et réalise que la scène s’est tenue à peine à 500 mètres d’où je suis. Ce n’est pas grand chose, mais pour moi, ce n’est pas rien. Être au plus près de ce genre d’événement m’effraye. L’éternel naïf que je veux rester ne parvient tout bonnement pas à concevoir que ce genre de choses puissent exister de nos jours. L’expression « fait divers » est déjà, en soi, assez terrifiante dans la mesure où elle tend à banaliser des actes indignes de notre humanité. 

Publicités

Written by apprentiparisien

avril 21, 2011 à 8:31

Publié dans Uncategorized

5 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. Je n’ai entendu cette info que ce midi mais elle m’a également terrifiée, bien que je me sois trouvée à ce moment-là à environ 7km et en plein de rêve du 14ème.
    Malheureusement, ce n’est pas là l’apanage des grandes métropoles : les cons et les violents sont assez bien répartis sur le globe 😦
    Et ce dossier, ça en est où ? Bon courage en tout cas 🙂

    Lilie, amoureuse de Paris

    avril 22, 2011 at 3:58

  2. Ben alors ? Je croyais que tu habitais dans le 20ème ?
    A moins que tu restes au bureau jusqu’à 2h du mat’ !

    Olivier

    avril 26, 2011 at 7:34

    • Tu n’as pas lu attentivement Olivier : il bosse dans le 20è. Il habitait Montrouge au début du stage puis a déménagé.
      Faut prendre des notes pour suivre !! :p

      Lilie, amoureuse de Paris

      avril 26, 2011 at 6:25

  3. […] ceux que cela intéressent, j’ai réussi, non sans peine, à me sortir du « caca » dans lequel j’étais enfoui. Je serais même publié, youpi ! Trêve de réjouissements […]


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :