Un mois avec moi à Paris…

Que diable fais-je ici ?

Jour 9 et 10 : Week-end parisien

with 6 comments

J’aborde ce week-end parisien avec deux choses en tête : me la vider et ne plus penser à mon stage, et surtout, profiter de la ville. Ce week-end, c’est aussi l’occasion de changer de « squat ». Au revoir Montrouge et bonjour le 14ème. Et oui, vous l’aurez deviné : avec le rapprochement effectué, la trottinette devrait se retrouver au placard, au chômage technique.

En ce beau et chaud samedi, l’idée est, pour la petite troupe que j’accompagne, de pique-niquer sur les buttes Chaumont. Endroit fort agréable ma foi, malgré le terrible secret que je découvre : leur artificialité absolue. D’autant plus agréable qu’il n’y pas énormément de monde à joncher sur les pelouses. Une fois installé, on ne se rend pas bien compte de ce qu’il se passe. Tandis que nous engloutissons nos mets délicieux, les fourmis se massent par groupes de quatre, de sept… En prenant un peu de hauteur, le résultat est frémissant (la photo en témoigne). Le cliché donne l’impression d’une plage bondée alors même qu’il n’y a aucune mer à 200 kilomètres à la ronde.

Les constats sont les mêmes pour le parc Montsouris et le jardin du Luxembourg. Aussi magnifiques soient-ils, ces lieux sont prisés par la foule. Comment apprécier le charme et le calme de ces endroits prétendus reposants dans pareille ambiance ?


Le parc de la Villette est en revanche gigantesque, spacieux et donc très agréable pour s’y promener. Le décor est quelque peu futuriste, entre les ponts ou l’impressionnante Géode. C’est en tout cas une bien mauvaise idée que d’avoir la prétention de faire le tour de la Cité des sciences en à peine une heure ! Même les guichetières semblaient réticentes à donner un ticket, sur les coups de 17h. A la Villette, il y a aussi des parcs réservés pour les enfants, et c’est un affligeant spectacle que de voir dix enfants au mètre carré, se marcher dessus pour jouer, tout en étant enfermés par des grillages.

J’ai également profité du week-end pour musarder dans quelques musées : Rodin et Quai Branly. Deux très beaux espaces avec beaucoup de verdure. Je pense notamment à cette impressionnante façade végétalisée.

Le moment le plus bluffant du week-end a été la découverte du square de Montsouris. Une ruelle de plus délicieuses et charmantes. Pour le coup, on ne se sent vraiment plus dans Paris.

Le moment le plus inattendu du week-end : croiser Benoît Hamon (secrétaire du PS) dans les rues du 14ème. Il avait l’air très petit et sacrément grincheux, du type : « Damned ! Le programme du PS pour 2012 vaut pas un clou ».

Le week-end se termine. La fatigue ne m’a pas lâché. Beaucoup de marche à pied, du soleil, de la chaleur, et surtout… beaucoup de gens. Usant. Paris est une si belle ville, mais il y a tellement de monde... Tout est fait dans la masse. Impossible de dénicher son petit coin de tranquillité. Trouver la perle rare, un bout de paradis dans Paris, sans que des milliers d’autres s’en emparent relèverait d’un authentique hasard.

Et puis arrive dimanche soir. Avant de rejoindre mon nouvel appartement, je raccompagne ma bien-aimée à la gare. Le train s’en est allé et me voilà tout triste et penaud. Aubaine : la porte pour accéder au métro est ouverte. Pas besoin de composter mon ticket. Je me demande pourquoi ne pas sauter sur l’occasion. Une fois dans le tunnel, je réalise mon erreur. Une rangée de contrôleurs m’attendait. Je tente vainement de revenir sur mes pas mais il est trop tard. Avec mon ticket non validé, j’écope de 25 euros d’amende.

Une goutte de plus dans le vase. Cette ville me fatigue. D’ici la fin de ce stage, je compte mes jours…

Publicités

Written by apprentiparisien

avril 11, 2011 à 11:10

Publié dans Uncategorized

6 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. Quoi ?
    C’est tout ce que tu as retenu de ton premier week-end à Paris ???
    😉

    Le Fiel

    avril 12, 2011 at 9:42

  2. Quand tu dis « leur artificialité absolue », tu parles bien des buttes ? En quoi sont elles artificielles ? Je n’ai rien trouvé concernant ceci.
    Apparemment, il y avait des carrières avant et elles ont été réaménagées, mais tous les parcs ont été aménagés à un moment.

    Vic

    avril 12, 2011 at 11:27

    • Et bien c’est pourtant ce que j’ai entendu.. Je n’ai pas vérifié. Après tout, peu importe.

      apprentiparisien

      avril 12, 2011 at 6:28

  3. Oh allez, un w-e ensoleillé avec ta chérie c’est quand même vachement bien !
    Bon, pour l’amende de métro, on est tous passés par là une fois au moins, ça fait partie des joies du métro :p
    Contente de voir que tu as suivi les conseils de visites qu’on t’a donné (Rodin, Luxembourg, Buttes Chaumont, etc.)
    Et oui, dès qu’il fait beau, les parisiens poussent comme les champignons, mais c’est la même chose dans toutes les grandes villes où l’espace vert est forcément moindre que dans les petites villes !
    Et puis tu sais, se sentir tranquille c’est dans la tête que ça se passe, pas besoin d’être seul sur la pelouse pour ça 😉

    Lilie

    avril 13, 2011 at 8:14

  4. « ho mon dieu, je vais dans un parc ultra-connu et apprécié des parisiens et il y a des gens !! berk !Comment profiter des parcs sans toute cette plèbe ? »
    Tu as déjà le comportement du parisien de base, qui lit le journal éponyme. Bravo !

    Zligo

    avril 13, 2011 at 3:12

    • Bah ouais mais nan bêta ! Tu crois que j’étais au courant pour le  » parc ultra-connu et apprécié des parisiens  » ?!

      apprentiparisien

      avril 13, 2011 at 3:32


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :