Un mois avec moi à Paris…

Que diable fais-je ici ?

Jour-1 : Etat des lieux, les enjeux de l’aventure

with 4 comments

Avant de débarquer à Paris, il paraît qu’il y a plus de 2 millions d’habitants dans la ville même. Moi, je viens d’une commune du 44 qui compte en tout et pour tout… 7 500 habitants. En d’autres termes, je multiplie par 267 mes chances de trouver la femme de ma vie (bien qu’en réalité ce soit déjà fait). Changement d’échelle. Certains, dans mon entourage, s’enthousiasment pour moi : « c’est la grande vie qui t’attend ».

Je ne suis venu qu’à deux reprises dans la capitale. Quelques jours de tourisme, rien de plus. Là, je dois y vivre un mois complet, au Sud de Paris, dans la ville de Montrouge.

Un mois durant lequel je vais intégrer l’organisme qui m’accueille pour un stage. Je suis étudiant dans une école  située dans une commune de… 10 000 habitants.

Bref, hormis Angers où j’ai étudié quelques années, je n’ai jamais connu de grande ville. En deux mots, je suis le petit provincial qui s’en va à la découverte de la plus grande ville de France.

Juste avant de partir, je n’ai qu’un mot en tête : parisianisme. Je ne saurais l’expliquer, mais j’ai le sentiment que je vais être témoin, bien malgré moi, de scènes particulièrement détonantes là-bas. D’où la création de ce blog.

Publicités

Written by apprentiparisien

mars 29, 2011 à 2:27

Publié dans Uncategorized

4 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. Parisienne depuis ma naissance, je trouve très amusant le sujet de ce blog que je vais suivre avec attention, vous avez intérêt à poster tous les jours :p
    Je suis sûre que malgré la froideur, le stress, le manque de sourires, vous finirez par vous rendre compte que les Parisiens sont des animaux comme les autres : ils ne font pas le premier pas mais sont prêts à aider quand on leur demande.
    En tout cas, bienvenue chez nous 🙂

    Lilie

    mars 31, 2011 at 2:36

    • Merci pour ce message qui m’a fait beaucoup sourire. Vous avez sans doute raison, les Parisiens sont comme les autres…
      En tout cas, ne vous en faites pas, j’écrirais chaque jour !

      apprentiparisien

      mars 31, 2011 at 3:09

  2. Approche sympa!
    Attention, Montrouge n’est pas Paris 🙂

    Je le dis assez souvent, mais il y a véritablement une différence de culture entre ceux qui vivent « intramuros », et ceux qui sont au delà du Périph.

    Jori

    avril 3, 2011 at 4:06

  3. Attention Jori, les banlieusards sont des Franciliens comme les autres :p
    Ceci dit je suis d’accord il y a une différence entre les parisiens intramuros et la banlieue (dont je fais partie)

    J’ai profité du lien sur ton pseudo et là j’ai été effarée : comment ai-je pu passer à côté de site si longtemps ? C’est une mine d’or ! Bravo et bonne continuation 🙂

    Lilie

    avril 9, 2011 at 4:58


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :